À l’envers, à l’endroit

03.04.2023 > 08.04.2023
Salle Maria Casarès

Muriel Imbach

théâtre

Infos pratiques

durée 45 min

 dès 6 ans

 La salle Maria Casarès est accessible aux personnes à mobilité réduite


Horaires

du 3 au 8 avril

lun 3 à 14h30, mar 4 à 10h et 14h30, le mer 5 à 15h, le jeu 6 à 10h et 14h30, le ven 7 à 10h et 14h30, le sam 8 à 15h 


Tarifs

de 8 à 23 €

"Un monceau de bonnes idées et une démarche pleine de sens, c’est la recette du succès. À l’envers, à l’endroit, maille à maille, tricote un spectacle irréversible sur la thématique du genre."

Sceneweb

Autour du spectacle

Les Causeries des petits

le mer 5 avril à l'issue de la représentation

Et si Blanche-Neige était un homme ? Cela changerait-il quelque chose ? En s’emparant d’un classique dont elle renverse les points de vue avec malice, la metteuse en scène suisse Muriel Imbach se saisit d'une question des plus contemporaines : les stéréotypes de genre.

Munis de casques audio, les enfants sont invités à revisiter le conte de Grimm à travers une expérience à la fois immersive et interactive. Une princesse qui vient en sauveuse et terrasse les dragons, un beau-père tyrannique ; ici, les rôles sont savamment inversés, histoire de déplacer nos regards et bousculer nos a priori avec humour et impertinence. 

Face aux jeunes spectateur·rice·s se tiennent un comédien et une bruitiste. Sur leur table, des micros, une bouteille d’eau, quelques ustensiles de cuisine ou encore deux noix de coco, il ne leur en faut pas plus pour fabriquer, à vue, un petit théâtre de l'écoute. Un espace où l’art de la suggestion est roi et les idées si larges qu'elles n’ont ni envers ni endroit.


Biographies

Après un passage au conservatoire de Fribourg, au cours Florent/Paris et enfin à la SPAD /Lausanne, Muriel imbach se tourne vers la mise en scène. Depuis 2002, elle a assisté et collaboré avec plus d’une trentaine d’artistes romands.

En 2008, elle obtient le certificat en dramaturgie et performance du texte proposé par l’UNIL. En 2008 aussi, elle fait partie des 15 compagnies émergentes qui créent Matière Première, la vitrine du jeune théâtre vaudois.

De 2010 à 2012, grâce à la Bourse de compagnonnage au jeune metteur.e en scène (offerte par l’État de Vaud et la Ville de Lausanne), elle part suivre Galin Stoev au théâtre de la Colline à Paris et accompagne la Cie l’Alakran pendant plusieurs mois.

En 2014, elle participe au Séminaire en Avignon, proposé à des artistes de différents pays par Pro Helvetia. En 2017, elle est invitée par Pro Helvetia pour donner un workshop au festival international de Samara en Russie. En 2018, elle imagine pour le Musée d’arts de Pully un parcours de médiation alliant théâtre et philosophie.

Depuis 2016, elle s’est formée à la Philosophie avec les enfants à distance avec L’université de Laval au Canada.

Pour les saisons 2018-2020 et 2021-2023 La Cie La Bocca della Luna est au bénéfice d’un contrat de confiance de l’État de Vaud.

Parallèlement à ses activités artistiques, Muriel Imbach est régulièrement directrice de castings pour des longs-métrages ou des séries tels que Ceux qui travaillent d’Antoine Russbach, Double Vie de Bruno Deville ou encore par exemple Le Juif pour l’exemple de Jacob Berger

Depuis une dizaine d’années déjà, avec la Cie La Bocca della Luna, elle propose des spectacles singuliers et étonnants. En 2014,  Le Grand Pourquoi, son premier projet tout public dès 4 ans, a tourné dans toute la Suisse Romande. Bleu pour les oranges, rose pour les éléphants est son deuxième spectacle jeune public, créé au Théâtre Am Stram Gram, puis en tournée en Suisse Romande. En janvier 2019, elle a créé Les Tactiques du Tic Tac, une enquête poétique sur le temps qui tourne encore. A l’envers à l’endroit est une performance créée pour la saison 2019 au Théâtre Am Stram Gram dans le cadre du festival Les Créatives. En 2020, elle crée en coproduction avec le Théâtre Vidy – Lausanne : Arborescence programmée.

Distribution et production

texte et mise en scène Muriel Imbach
sur le plateau Adrien Barazzone, Cécile Goussard, Nidea Henriques, Cédric Leproust, Adrien Mani, Victor Poltier et Stéphanie Schneider (en alternance)
univers sonore Jérémie Conne 
collaboration artistique Adina Secretan, Antoine Friderici, Neda Loncarevic 
coordination artistique Joanne Buob 
costumes Isa Boucharlat
collaboration artistique et technique François Renou
photos Sylvain Chabloz


production La Bocca della Luna
création dans le cadre du festival Les Créatives 
coproduction 
Théâtre Am Stram Gram - Genève; l'Echandole - Yverdon-les-Bains
avec le soutien du Canton de Vaud; Pour-cent culturel Migros; SIS - Fondation suisse des artistes interprètes; Corodis; Ville de Lausanne; Pro Helvetia et la Loterie romande
création dans le cadre du festival Les Créatives L’Echandole - Yverdon
La pièce a fait partie de l'édition 2021 de la Sélection suisse en Avignon.