NICKEL

16.01.2020 > 01.02.2020
Grande salle Jean-Pierre Vernant
théâtre


JEU 16 JAN > SAM 01 FÉV

durée 1h30

⚠️ Le spectacle comporte des effets stroboscopiques.

mercredi 20h
jeudi 20h
vendredi 20h
samedi 18h
relâches du dimanche au mardi

Salle Jean-Pierre Vernant
10 place Jean Jaurès, 93100 Montreuil
 

Accès 
Organisez votre venue en covoiturage grâce à notre groupe facebook dédié.

" Scénographiquement éblouissante, la performance plastique est de celles qui envoûtent, hypnotisent, capturent. Amateurs ou professionnels, venus de la sphère théâtrale ou du monde du voguing, les comédiens, en collectif ou en solo, ont l'allure de créatures sorties d'un divin songe. " Les Echos

« Nickel possède l’indéniable beauté des songes. » Guillaume Lasserre, Médiapart

"Une expérience théâtrale singulière et déroutante. [...] Au sortir du spectacle, l’impression d’avoir vécu une expérience artistique qui transcende les arts domine." La Croix 
 

"Collaborant avec Pauline Haudepin dans l’écriture, Mathilde Delahaye concrétise les promesses spectaculaires du récit en faisant de la scène une utopie fourmillante et effrénée" I/O Gazette

"Comme dans un tour de passe-passe, Mathilde Delahaye fait entrer en salle son « théâtre paysage »." La Nouvelle République
 

"De son regard bleu acier, la jeune metteuse en scène continue l’introspection d’une humanité exsangue et signe un conte dansé des plus déroutants, un hymne à la vie flamboyant." L'Œil d'Olivier
 

"Œuvre globale, plus performative qu’uniquement théâtrale, Nickel laisse parler les corps des comédiens, des danseurs. [...] Un grand chant d’amour dont les images hypnotiques, captivantes resteront longtemps gravées dans les mémoires !" Transfuge


" La metteuse en scène signe ici une création généreuse et dynamique, aux compositions scénographiques captivantes" Mouvement
 

"Fidèle à sa belle conception de « théâtre paysage », Mathilde Delahaye signe un travail visuel et sonore tout à fait abouti, foisonnant et captivant, qui laisse contempler tout un univers mis à distance derrière un rideau de gaze." Sceneweb


"Par les récits, volontiers comiques, qui entrecoupent l’égrainage des années, le texte donne de la chair à la pièce et emporte le spectateur vers les multiples vies qui s’incarnent sur scène." Toute la culture

WORKSHOP AVEC SNAKE NINJA

dimanche 19 janvier de 14h à 17h, le vogueur Snake Ninja, interprète de Nickel, vous convie à une initiation de voguing. Un entrainement ouvert à tous ! 
Entrée libre sur réservation - salle Maria Casarès
Réservation en ligne ou par téléphone au 01 48 70 48 90
 

BALL VOGUING
 

dimanche 16 février, à 18h, à La Marbrerie, 21 rue Alexis Lepère, Montreuil 93100

La metteuse en scène Mathilde Delahaye puise dans l’énergie du voguing pour raconter la force du groupe, le passage du temps et la résistance face aux ruines.

Les groupes humains, quels qu’ils soient, ont l’art d’inventer des rituels pour résister à des situations invivables. Ainsi, le voguing – mouvement initié par la jeunesse afro-américaine queer des années 1980 aux Etats-Unis – joue avec les codes de la féminité et de la masculinité pour transformer la double exclusion du racisme et de l’homophobie en un terreau de créativité et de communauté. Fascinée par cette contre-culture, Mathilde Delahaye l’intègre dans un spectacle sur la capacité de la nature et des humains à inventer des mondes dans les marges. Habituée au théâtre de texte, elle compose ici un spectacle visuel et sensoriel. Elle imagine un paysage traversé et habité par le temps : une usine de nickel abandonnée, envahie peu à peu par la végétation. Les interprètes — acteurs ou danseurs de voguing — s’expriment avec le corps, et témoignent de la capacité de résilience et de la vitalité d’une communauté. Nickel se nourrit d’influences très diverses, la poésie de Rainer Maria Rilke, un scénario de Bernard-Marie Koltès (Nickel Stuff) ou la pensée de l’anthropologue et philosophe Bruno Latour. Une fresque philosophique sur l’Humain et ses rituels collectifs, teintée d’une mélancolie existentielle.


avec Daphné Biiga Nwanak, Thomas Gonzalez, Keiona Mitchell, Julien Moreau, Snake Ninja, Romain Pageard & la communauté du Nickel Bar (15 à 20 amateurs.trices)

mise en scène Mathilde Delahaye
texte Mathilde Delahaye & Pauline Haudepin
collaboration artistique Claire-Ingrid Cottanceau
assistant mise en scène & chorégraphie Julien Moreau
scénographie, régie plateau, dessins, figuration Hervé Cherblanc
création lumière Sébastien Lemarchand
création son Rémy Billardon & Lucas Lelièvre
musique originale Antoine Boulé
costumes Yaël Marcuse & Valentin Dorogi
régie générale, régie son, régie vidéo Vassili Bertrand
renfort régie générale Marion Koechlin
regard chorégraphique Volmir Cordeiro
film des danseurs Luc Delahaye
administration, production, diffusion MANAKIN - Lauren Boyer, Leslie Perrin
 

Grp 1 : Mélicia Baussan, Kahina Benakli, Théo Bianconi, Alexandra Bouron, Thomas Da Silva Antunes, Leila Douliba, Agnès Durlik, Nathalie Ebel, Marine Fieyre, Noé Froment, Pierre Lubuma, Sara-Angeline Madiba, Yaël Marcuse, Djibril Mbaye, Cécile Prudent, Arnaud Raboutet, Fanny Sauzet

 

Grp 2 : Marlène Casabona, Thomas Colliaux, Nina Danet, David Deguara, Linda Ingrachen, Véronique Korenbajzer, Jérome Krasnopolsky, Alice Le Berre, Victoire Legois, Maëva Lieme, Yuna Nicolino, Arnaud Pezzali, Eva Pousson, Frankie Rico Sanz, Bérengère Toury, Laura Uzan, Raphaël Ventre

 

Grp 3 : Mélissa Ammarine, Jérémy Binard, Solène Collard, David Daurier, Sarah Drapeau, Ines Garde, Zoé Garde, Maïté Gerschwitz, Camille Guibert, Amélie Husson, Camille Le Provost, Maude Leconte, Morgane Lecornue, Ysée Lienart, Mathieu Parola, Gauthier Ployette, Salomé Rousseau, Benoît Tipy, Robin Tomasi, Clara Weinzierl

 

Production TNI / Théâtre National Immatériel, l’Espace des Arts, Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Centre dramatique national de Tours-Théâtre Olympia, Nouveau théâtre de Montreuil - Centre dramatique national
Coproduction Comédie de Reims - Centre dramatique national, domaine d’O (Montpellier 3M), Théâtre National de Strasbourg
Soutien DRAC Grand Est au titre de l’aide au projet, Fonds SACD Théâtre, SPEDIDAM, Fonds d’Insertion pour jeunes comédiens de l’ESAD - PSPBB. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
Les ateliers du Théâtre National de Strasbourg ont réalisé les décors.
Le Théâtre National Immatériel pratique depuis 2016 le théâtre-paysage (jouer hors des boîtes noires, sur des sites industriels désaffectés ou non, dans les marges des villes, dans les zones grises) et en salle, en poursuivant sa recherche : comment inventer de nouveaux mythes et de nouvelles histoires, en repensant l’échelle de l’humain dans l’image ?

Mathilde Delahaye est artiste associée au Centre dramatique national de Tours-Théâtre Olympia jusqu’en juin 2021 et metteure en scène associée au Théâtre National de Strasbourg.
Mathilde Delahaye appartient au programme SACRe au CNSAD.

 

     

théâtre

La metteuse en scène Mathilde Delahaye puise dans l’énergie du voguing pour raconter la force du groupe, le passage du temps et la résistance face aux ruines.

Les groupes humains, quels qu’ils soient, ont l’art d’inventer des rituels pour résister à des situations invivables. Ainsi, le voguing – mouvement initié par la jeunesse afro-américaine queer des années 1980 aux Etats-Unis – joue avec les codes de la féminité et de la masculinité pour transformer la double exclusion du racisme et de l’homophobie en un terreau de créativité et de communauté. Fascinée par cette contre-culture, Mathilde Delahaye l’intègre dans un spectacle sur la capacité de la nature et des humains à inventer des mondes dans les marges. Habituée au théâtre de texte, elle compose ici un spectacle visuel et sensoriel. Elle imagine un paysage traversé et habité par le temps : une usine de nickel abandonnée, envahie peu à peu par la végétation. Les interprètes — acteurs ou danseurs de voguing — s’expriment avec le corps, et témoignent de la capacité de résilience et de la vitalité d’une communauté. Nickel se nourrit d’influences très diverses, la poésie de Rainer Maria Rilke, un scénario de Bernard-Marie Koltès (Nickel Stuff) ou la pensée de l’anthropologue et philosophe Bruno Latour. Une fresque philosophique sur l’Humain et ses rituels collectifs, teintée d’une mélancolie existentielle.



JEU 16 JAN > SAM 01 FÉV

durée 1h30

⚠️ Le spectacle comporte des effets stroboscopiques.

mercredi 20h
jeudi 20h
vendredi 20h
samedi 18h
relâches du dimanche au mardi

Salle Jean-Pierre Vernant
10 place Jean Jaurès, 93100 Montreuil
 

Accès 
Organisez votre venue en covoiturage grâce à notre groupe facebook dédié.

" Scénographiquement éblouissante, la performance plastique est de celles qui envoûtent, hypnotisent, capturent. Amateurs ou professionnels, venus de la sphère théâtrale ou du monde du voguing, les comédiens, en collectif ou en solo, ont l'allure de créatures sorties d'un divin songe. " Les Echos

« Nickel possède l’indéniable beauté des songes. » Guillaume Lasserre, Médiapart

"Une expérience théâtrale singulière et déroutante. [...] Au sortir du spectacle, l’impression d’avoir vécu une expérience artistique qui transcende les arts domine." La Croix 
 

"Collaborant avec Pauline Haudepin dans l’écriture, Mathilde Delahaye concrétise les promesses spectaculaires du récit en faisant de la scène une utopie fourmillante et effrénée" I/O Gazette

"Comme dans un tour de passe-passe, Mathilde Delahaye fait entrer en salle son « théâtre paysage »." La Nouvelle République
 

"De son regard bleu acier, la jeune metteuse en scène continue l’introspection d’une humanité exsangue et signe un conte dansé des plus déroutants, un hymne à la vie flamboyant." L'Œil d'Olivier
 

"Œuvre globale, plus performative qu’uniquement théâtrale, Nickel laisse parler les corps des comédiens, des danseurs. [...] Un grand chant d’amour dont les images hypnotiques, captivantes resteront longtemps gravées dans les mémoires !" Transfuge


" La metteuse en scène signe ici une création généreuse et dynamique, aux compositions scénographiques captivantes" Mouvement
 

"Fidèle à sa belle conception de « théâtre paysage », Mathilde Delahaye signe un travail visuel et sonore tout à fait abouti, foisonnant et captivant, qui laisse contempler tout un univers mis à distance derrière un rideau de gaze." Sceneweb


"Par les récits, volontiers comiques, qui entrecoupent l’égrainage des années, le texte donne de la chair à la pièce et emporte le spectateur vers les multiples vies qui s’incarnent sur scène." Toute la culture

WORKSHOP AVEC SNAKE NINJA

dimanche 19 janvier de 14h à 17h, le vogueur Snake Ninja, interprète de Nickel, vous convie à une initiation de voguing. Un entrainement ouvert à tous ! 
Entrée libre sur réservation - salle Maria Casarès
Réservation en ligne ou par téléphone au 01 48 70 48 90
 

BALL VOGUING
 

dimanche 16 février, à 18h, à La Marbrerie, 21 rue Alexis Lepère, Montreuil 93100

avec Daphné Biiga Nwanak, Thomas Gonzalez, Keiona Mitchell, Julien Moreau, Snake Ninja, Romain Pageard & la communauté du Nickel Bar (15 à 20 amateurs.trices)

mise en scène Mathilde Delahaye
texte Mathilde Delahaye & Pauline Haudepin
collaboration artistique Claire-Ingrid Cottanceau
assistant mise en scène & chorégraphie Julien Moreau
scénographie, régie plateau, dessins, figuration Hervé Cherblanc
création lumière Sébastien Lemarchand
création son Rémy Billardon & Lucas Lelièvre
musique originale Antoine Boulé
costumes Yaël Marcuse & Valentin Dorogi
régie générale, régie son, régie vidéo Vassili Bertrand
renfort régie générale Marion Koechlin
regard chorégraphique Volmir Cordeiro
film des danseurs Luc Delahaye
administration, production, diffusion MANAKIN - Lauren Boyer, Leslie Perrin
 

Grp 1 : Mélicia Baussan, Kahina Benakli, Théo Bianconi, Alexandra Bouron, Thomas Da Silva Antunes, Leila Douliba, Agnès Durlik, Nathalie Ebel, Marine Fieyre, Noé Froment, Pierre Lubuma, Sara-Angeline Madiba, Yaël Marcuse, Djibril Mbaye, Cécile Prudent, Arnaud Raboutet, Fanny Sauzet

 

Grp 2 : Marlène Casabona, Thomas Colliaux, Nina Danet, David Deguara, Linda Ingrachen, Véronique Korenbajzer, Jérome Krasnopolsky, Alice Le Berre, Victoire Legois, Maëva Lieme, Yuna Nicolino, Arnaud Pezzali, Eva Pousson, Frankie Rico Sanz, Bérengère Toury, Laura Uzan, Raphaël Ventre

 

Grp 3 : Mélissa Ammarine, Jérémy Binard, Solène Collard, David Daurier, Sarah Drapeau, Ines Garde, Zoé Garde, Maïté Gerschwitz, Camille Guibert, Amélie Husson, Camille Le Provost, Maude Leconte, Morgane Lecornue, Ysée Lienart, Mathieu Parola, Gauthier Ployette, Salomé Rousseau, Benoît Tipy, Robin Tomasi, Clara Weinzierl

 

Production TNI / Théâtre National Immatériel, l’Espace des Arts, Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Centre dramatique national de Tours-Théâtre Olympia, Nouveau théâtre de Montreuil - Centre dramatique national
Coproduction Comédie de Reims - Centre dramatique national, domaine d’O (Montpellier 3M), Théâtre National de Strasbourg
Soutien DRAC Grand Est au titre de l’aide au projet, Fonds SACD Théâtre, SPEDIDAM, Fonds d’Insertion pour jeunes comédiens de l’ESAD - PSPBB. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
Les ateliers du Théâtre National de Strasbourg ont réalisé les décors.
Le Théâtre National Immatériel pratique depuis 2016 le théâtre-paysage (jouer hors des boîtes noires, sur des sites industriels désaffectés ou non, dans les marges des villes, dans les zones grises) et en salle, en poursuivant sa recherche : comment inventer de nouveaux mythes et de nouvelles histoires, en repensant l’échelle de l’humain dans l’image ?

Mathilde Delahaye est artiste associée au Centre dramatique national de Tours-Théâtre Olympia jusqu’en juin 2021 et metteure en scène associée au Théâtre National de Strasbourg.
Mathilde Delahaye appartient au programme SACRe au CNSAD.