NARCISSE ET ÉCHO

13.12.2019 > 17.12.2019
Grande salle Jean-Pierre Vernant
mesure pour mesure


VEN 13 DÉC > MAR 17 DÉC

durée estimée 1h15

vendredi 20h
samedi 18h
dimanche 15h
lundi 20h
mardi 21h

spectacle surtitré en français

Salle Jean-Pierre Vernant
10 place Jean Jaurès, 93100 Montreuil

Accès 
Pendant les grèves, toutes les représentations sont maintenues. La ligne 1 circule à toutes heures et la ligne 9 circule aux heures de pointe.
Organisez votre venue en covoiturage grâce à notre groupe facebook dédié. 

"David Marton dissémine, comme autant de visions fugitives, les éclats d’un mythe. Le plaisir qu’on prend ici, c’est d’être tourneboulé par une partition fantasque en apparence, sacrément rigoureuse en vérité. Car tout se répond dans ce chassé-croisé elliptique, où trompettiste, pianiste, chanteuses cherchent leur Narcisse. (...) Le jeune metteur en scène hongrois David Marton plonge dans un bain musical le plus gracieux des héros mythologiques. Le sortilège opère." Alexandre Demidoff, Le Temps

"À l’instar d’Ovide, David Marton crée un spectacle en forme de méditation légère, gai et mélancolique. La musique et l’image invitent à observer les mutations continues de la pensée, des émotions et des existences." Sceneweb

Doubles soirées

dimanche 15 décembre à 17h, prolongez votre soirée avec le concert du Umlaut Big Band au Théâtre de l’Aquarium.

mardi 17 décembre à 19h, débutez votre soirée avec Black Village en salle Maria Casarès.

Metteur en scène iconoclaste du paysage lyrique européen, David Marton éclaire les névroses de notre époque avec la liberté de création qui le caractérise. Un événement.

Depuis une dizaine d’années, David Marton est un invité privilégié des grandes scènes d’opéra. Il y désacralise les chefs-d’œuvre de Berlioz, Mozart et Purcell avec une audace folle. Ce disciple brillant des célèbres Christoph Marthaler et Frank Castorf met en tension le théâtre et l’opéra, l’énergie de la scène et celle du son, en quête d’une forme artistique intense, imprévisible, comme la vie. Pour cette création, d’après Les Métamorphoses d’Ovide, il s’approprie les figures de Narcisse et de la nymphe Écho. Le premier ne se lasse pas de son reflet, la seconde sait seulement répéter les paroles entendues… David Marton s’éloigne du récit mythologique pour ausculter les relations tumultueuses entre l’image et le son, et sonder les thèmes de l’incommunication, de l’enfermement mental, de la solitude intemporelle de l’être. Il s’entoure de cinq interprètes musiciens – chanteurs ou instrumentistes – dont ses vieux complices les musiciens Paul Brody et Michael Wilhelmi qui, en cheville avec le designer sonore Daniel Dorsch, écrivent une partition colorée de réminiscences baroques. Un spectacle très personnel d’une figure majeure des scènes européennes.


de et avec Thorbjörn Björnsson, Paul Brody, Daniel Dorsch, Vinora Epp, Marie Goyette, Michael Wilhelmi
texte adaptation des Métamorphoses d’Ovide
conception et mise en scène David Marton
scénographie Christian Friedländer
lumière Henning Streck
dramaturgie Lucien Strauch
musique, composition et improvisation Paul Brody (trompette), Michael Wilhelmi (piano), Daniel Dorsch (création sonore)
costumes Valentine Solé
assistanat mise en scène Lisa Como
conseil dramaturgique Barbara Engelhardt 

production Théâtre Vidy-Lausanne
coproduction Wiener Festwochen - Maillon, Théâtre de Strasbourg, Scène  européenne - Nouveau Théâtre de Montreuil -  Théâtre de Caen - Les 2 Scènes, scène nationale de Besançon
avec le soutien de L’École de la Comédie de Saint-Étienne - DIÈSE #,  Auvergne, Rhône-Alpes - Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture - Hauptstadtkulturfonds Berlin - Radialsystem
spectacle soutenu par LaB E23, programme Interreg France-Suisse  2014-2020 bénéficiant d’un soutien financier du FEDER

 

En savoir plus