間 (ma, aïda...)

04.02.2022 > 19.02.2022
Grande salle Jean-Pierre Vernant
cirque contemporain

VEN 04 > SAM 19 FÉV

 

durée 55 min

à partir de 8 ans / cirque contemporain

mardi, jeudi et vendredi à 20h, mercredi à 15h, samedi à 18h, dimanche 17h 

relâche les lundis 

salle Jean-Pierre Vernant

10 place Jean-Jaurès, 93100 Montreuil

 

Représentation scolaire 

mardi 15 fév à 14h30

Ce spectacle ose l’impensable: un décor-machine qui se défait au fur et à mesure de l’action. […] Tout ce qui se joue entre les protagonistes est d’une rare poésie: il y a l’hommage au théâtre comme au cinéma burlesque, la mélancolie à fleur de peau d’un couple en train de se (dé)faire et le coup de feu. Cela peut paraître beaucoup pour un seul spectacle. Il n’en est rien. Camille Boitel et Sève Bernard écrivent les pages d’un récit pluriel. Le plus beau est encore que chaque spectateur peut s’y faire une place. 間(Ma, Aïda…) est un précipité de vie. Les Inrockuptibles

Cet ovni entre cirque, danse et poésie est renversant de bout en bout. Sceneweb

 間(Ma, Aïda…) reste sans conteste l’un des plus beaux spectacles créés en 2019. Un corps à cœur avec la catastrophe mené selon cette poésie forcenée qui est la signature de Camille Boitel. Le Figaro

 間 (Ma, Aïda...) voilà un spectacle déboussolant, fracassant, inattendu et envoûtant… Pour le public, c’est tout à la fois jouissif et étourdissant, absurde et baigné de mélancolie, car on touche à l’incertitude du direct, on prend conscience littéralement des « ficelles de la création », on vibre avec ces deux corps en déséquilibre, on respire au rythme effréné des tentatives avortées et on ne sait plus ce qui est prévu ou improvisé. Un fauteuil pour l'orchestre

En permanence à la lisière de l'éboulement ou de la révélation, ce spectacle inclassable et imprévisible est traversé par l'humour, l'envie de jouer, ainsi que par des moments de grâce salvateurs. I/O Gazette

Teinté d’une joie un brin mélancolique, 間(ma, aïda…) est l’aboutissement d’une rencontre, de deux univers, de deux entités. L’acrobate, le circassien, Camille Boitel, obnubilé par la peur de la catastrophe a trouvé en Sève Bernard, une danseuse et autrice, son double. A quatre mains, ils signent un poème sur le fil, tout en fragilité et émotion. Un spectacle à rire, à pleurer ! L'Œil d'Olivier

Au cœur de cette scène précaire et éphémère, qui est toute entière soumise à une entropie qui la ronge sans possible retour en arrière, Sève Bernard et Camille Boitel dansent au bord d’un monde qui se dérobe. On écrit : dansent, parce que c’est la meilleure manière que l’on a d’exprimer ce que leur partition physique complexe inspire, au-delà des académismes : une émouvante fragilité en même temps qu’une force toute intérieure, un sens aigu du rythme et une précision de chaque pas, un engagement du corps qui cherche l’expressivité maximale dans le geste et dans la posture. On écrit : dansent, parce que c’est beau, d’une façon presque insaisissable. Toute la culture

Marché de la rencontre !

Samedi 12 et dimanche 13, devant le théâtre, un mini-marché de commerçant·es montreuillois·es est organisé de 16h à 20h ! Avant ou après le spectacle, dégustez les chococolats de Myma Chocolat, faites le plein de bières La Montreuilloise, ou offrez un joli bouquet de L'Oiseau Jardinier.  

 

Exposition 

Du vendredi 04 au samedi 19 février, exposition Juste avant la fin de la chute par les lycées du programme EAC de la Région Île-de-France dans le hall du théâtre

Tentez de gagner un ticket d'or !
Dans les carnets de 8 places et pass 6 se cache un ticket d'or. En acquérant un pass ou un carnet, c’est peut-être vous qui serez le ou la gagnante de ce ticket. Grâce à lui, vous ouvrirez les portes de la scénographie du spectacle 間(ma, aïda...)  de Camille Boitel et Sève Bernard lors d'une visite unique le samedi 12/02.

Pour cela : choisissez un pass 6 ou un carnet de 8 places, patientez jusqu'au tirage au sort du ticket d’or au mois de janvier et préparez-vous à entrer dans la magie de Camille Boitel et Sève Bernard !

Audiodescription
audiodescription réalisée par Lucie Béguin, mercredi 16 et samedi 19 février. Réservation par mail au près de Théo Cazedebat

Camille Boitel poursuit sa quête d’un théâtre de l’instinct et de l’instant. Cette fois, un homme et une femme tentent de s’aimer alors que leur univers tombe en miettes. Frénétique et étourdissant.

Voici un spectacle formé de 36 courts spectacles. Chaque séquence est une variation sans parole à partir de la même équation: un couple sur un plateau instable de cent mètres carrés, vraie machinerie vivante, tente de se rencontrer. À tout instant, le sol peut s’effondrer sous leurs pieds. Accompagnés par le son continu et ensorcelant de l’orgue à bouche japonais de Tokiko Ihara, ces deux risque-tout lunaires persévèrent sur un plancher qui se délite. Vont-ils parvenir à se retrouver ? Surtout, jusqu’où sont-ils capables d’aller ? Camille Boitel, ici allié à la danseuse Sève Bernard, est un as de la chute et du ratage en chaîne, à la lisière du cirque et du théâtre physique. Le public du Nouveau théâtre de Montreuil se souvient de l’incroyable capharnaüm en déséquilibre de L’Immédiat. 間(Ma, Aïda…) tient du comique burlesque façon Buster Keaton mais aussi du geste absurde teinté de mélancolie. De quoi réveiller notre empathie et notre appétit pour la frétillante incertitude du direct. C’est aussi la déclaration d’amour à la scène et aux mécanismes du théâtre des deux auteurs-interprètes. Le plateau devient un personnage à part entière, source de surprises qui ouvrent sans répit des brèches dans le réel.


écriture (chorégraphie, scénographie, lumière, son) Camille Boitel et Sève Bernard
interprétation Tokiko Ihara, Jun Aoki, Camille Boitel, Sève Bernard
invité spécial (musique) Nahuel Menendez
régie son (à la création) Yuki Suehiro
chef d’atelier Vincent Gadras
construction Atelier de la Maison de la Culture de Bourges
construction des effets scéniques Mok, et l’ensemble de la compagnie
régie générale et son en tournée Michaël Schaller, en alternance avec Laurent Lechenault
régie lumière Jacques Grislin
régie plateau Christophe Velay, Audrey Carrot et Arnaud Dauga
assistant plateau Kenzo Bernard
régie générale compagnie Stéphane Graillot

production L’immédiat

coproductions Festival Montpellier Danse 2019 ; Tokyo Metropolitan Theater ; le Manège, scène nationale-Reims ; CDN de Lorient ; CCN2 - Centre chorégraphique National de Grenoble ; Maison de la Culture de Bourges (construction de la scénographie) ; théâtre Garonne, scène européenne - Toulouse ; l’Usine, Centre national des arts de la rue et de l’espace public (Tournefeuille / Toulouse Métropole) ; Maillon, théâtre de Strasbourg - scène européenne ; le Centquatre - Paris. Avec le soutien de : La Brèche, Cherbourg ; Le Cube -Studio Théâtre de Hérisson ; Les Subsistances ; l’Institut Français dans le cadre de Cirque Export 2018 ; l’Arsenal, théâtre de Val-de-Reuil ; Le Domaine d'O ; La Fonderie du Mans ; le FONDOC ; Avec l’aide à la création de la DGCA.

L’immédiat est en convention avec le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France et reçoit le soutien de la Région Ile de France au titre de l’aide à la permanence artistique. L’immédiat bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.