BUSTER

16.09.2021 > 12.10.2021
Grande salle Jean-Pierre Vernant
ciné-concert performé

JEU 16 SEPT > MAR 12 OCT

prolongations jusqu'au 12 octobre !
durée 1h30
ciné-concert performé

mardi, mercredi, jeudi, vendredi, à 20h
sauf vendredi 08 et mardi 12 à 21h
samedi à 18h sauf samedi 09 octobre 20h
relâche les dimanches et lundis et le mardi 28 septembre 

salle Jean-Pierre Vernant 
10 place Jean-Jaurès, 93100 Montreuil

 

Une création hybride et débridée. Le Monde

 

Buster nous fait cet immense cadeau, recréer, l'espace d'une soirée, cette communauté aujourd'hui disparue, et qui consiste à regarder et vivre profondément ensemble l'expérience d'une projection. Un Fauteuil pour l'Orchestre 

 

Les facéties inquiètes, drolatiques, absurdes de Buster Keaton, la simplicité du dispositif scénique, conjuguée au plaisir manifestement pris par les artistes à se laisser inspirer par le film, [constituent], pour celui-ci, un bel écrin. I/O Gazette 

Invité à suivre les aventures de deux tourtereaux à la dérive sur un paquebot déserté, le public en croisière voguera entre éclats de rire et de musique. Catherine Robert, La Terrasse

Buster Keaton surprend et enchante à chaque instant. Trois musiciens en contrebas accompagnent le film d’une bande son originale bien frappée : Sylvain Cartigny, guitare et harmonium, Lawrence Williams, saxophone et chant, Mathieu Bauer, batterie et trompette, sont unis par un plaisir partagé et communicatif. Belle idée que cet hommage collectif... Agnès Santi, La Terrasse

L’idée subtile de faire intervenir Stéphane Goudet n’est qu’une des multiples trouvailles de cette prestigieuse mise en scène qui peut avoir plusieurs degrés de lecture : les images populaires et grand public de Buster Keaton et les commentaires pertinents et érudits qui les accompagnent, parfaitement accessibles à tous. La création musicale de Sylvain Cartigny est de toute beauté. La mise en scène réunissant sobriété, poésie, intelligence, fantaisie et humour nous éblouit par ses fréquents rebondissements physiques et instrumentaux. Ce ciné-concert qui réunit imagination et talents, titille nos neurones et réveille notre mémoire collective. Divercité

Mathieu Bauer s’attaque à un chef d’œuvre du muet, La Croisière du Navigator, de Buster Keaton. Buster mêle ciné-concert, acrobaties sur scène et très sérieuse, quoique joyeuse, analyse du film en direct, avec dans le rôle du conférencier, le critique et professeur de cinéma spécialiste du burlesque Stéphane Goudet, par ailleurs directeur artistique du cinéma Le Méliès à Montreuil. Écouter l'entretien de Stéphane Goudet sur France Culture

On pourrait dire que c’est une tentative de spectacle total. C’est aussi l’un des plus joyeux hommage que l’on puisse rendre à l’un des maitres du muet dans la ville de Méliès. Elle

Culture Club
rendez-vous sur culture-club.org

Représentation audiodécrite samedi 02 octobre à 18h réalisée par Lucie Béguin. Réservations par mail


Une soirée, deux spectacles
vendredi 08, samedi 09 et mardi 12 octobre découvrez le même soir Death Breath Orchestra

Dans cette échappée poétique signée Mathieu Bauer, la musique protéiforme de Sylvain Cartigny et le verbe éclairé de Stéphane Goudet célèbrent l’inventivité de Buster Keaton.

Ni ciné-concert classique, ni conférence didactique, ce rendez-vous ouvre des fenêtres inattendues sur l’œuvre d’un cinéaste aussi populaire que génial, en nous transportant au-delà du grand écran. Le chef-d’œuvre muet La Croisière du Navigator, romance en haute mer à la fois hilarante et sentimentale, est passé au crible du regard passionné de Stéphane Goudet, historien du cinéma et directeur du Méliès voisin. Aux séquences parfois arrêtées, ralenties ou diffractées, répondent les ambiances sonores, les crescendos dramatiques et les envolées étourdissantes d’une partition inspirée par les musiques improvisées. Mathieu Bauer officie aux percussions et à la trompette, Sylvain Cartigny à la guitare et aux claviers, et Lawrence Williams au saxophone et au chant. Le fildefériste Arthur Sidoroff, lui, arpente l’espace entre l’écran et la salle, en ombre du cascadeur défiant la gravité. L’écran et la scène fusionnent : on contemple la musique, on entend le film. On comprend ainsi pourquoi les films du maître du muet gardent leur fraîcheur presque cent ans plus tard. Ils racontent l’histoire éternelle de l’humain, être vulnérable qui s’efforce de s’adapter à son environnement pour trouver sa place dans le monde.

 

 

À VOIR, À LIRE, À ÉCOUTER

À VOIR 
Le Mécano de la Générale de Buster Keaton, 1926. Disponible ici 

Cadet d'eau douce de Buster Keaton et Charles Reisner, 1928. Disponible ici 

À LIRE

Buster Keaton par Stéphane Goudet aux éditions des Cahiers du cinéma, 2008. Retrouvez-le ici

À ECOUTER

France Culture, Buster Keaton, le pionnier de l'extrême (1895-1966). À écouter ici


avec
Mathieu Bauer, Sylvain Cartigny, Stéphane Goudet, Arthur Sidoroff, Lawrence Williams

d’après le film La Croisière du Navigator de Donald Crisp et Buster Keaton
conception, mise en scène et scénographie Mathieu Bauer
collaboration artistique, composition Sylvain Cartigny
texte Stéphane Goudet 
dramaturgie Thomas Pondevie
assistanat à la mise en scène Anne Soisson
création costumes Nathalie Saulnier
création lumières Xavier Lescat, Alain Larue
création son Dominique Bataille, Alexis Pawlak
montage vidéo et régie générale Florent Fouquet

production Nouveau théâtre de Montreuil – CDN
coproduction LUX Scène nationale
soutien la SPEDIDAM